En juin dernier, l’Auberge Madeleine tenait son Assemblée Générale Annuelle faisant état d’une année chargée d’activités.

Malgré les 26 places d’hébergement offertes, plus de 6 500 refus, faute de place, ont été enregistrés (101% d’occupation). Triste constat que nous partageons avec d’autres maisons d’hébergement pour femmes.

Cette année, nous observons que la moitié des résidantes ont plus de 50 ans; sachant que l’itinérance accélère, d’au moins 10 ans, l’apparition des maladies liées au vieillissement, ce portrait est inquiétant.  Les résidantes, réfugiées ou immigrantes, proviennent de 30 pays. Les problèmes de santé mentale et de violence subie font des ravages chez la plupart des résidantes.

Pour en apprendre davantage, rapport d’activités 2017-2018.